23.1.07

257 - L'abbé s'en est allé


Gaillac, Tarn , France. © Dam F 2007















.

18 Comments:

Anonymous Anonyme said...

C'est une photo hommage a l'abbé Pierre?

9:34 PM  
Blogger FD-Labaroline said...

Très touchant... bel hommage (je suppose)

10:16 PM  
Blogger Anitta said...

:-(

12:28 AM  
Anonymous Anonyme said...

On dirait une scène de film. Le hors-champ domine presque. Très subtil :=)

10:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

Magnifique photo tout en douceur, qui colle admirablement à l'actualité !

10:18 AM  
Anonymous Anonyme said...

Alors la Bravo .
Outre le fait qu'elle est de circonstance , je trouve cette photo magnifique , avec des teintes vraiment belles , une ambiance se dégage de cette photo ... Très belle athmosphère .

5:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

Prêtrise en traîtrise ?

7:15 PM  
Anonymous Anonyme said...

Très belle image mélangeant le mouvement et l'immobilisme.
Prêtre ou fantôme chassé ?
Bonne soirée. JC.

9:49 PM  
Anonymous Anonyme said...

... sa lumière est restée.
Superbe jeu d'ombres et de lumières !

1:14 AM  
Anonymous Anonyme said...

Joli hommage

2:44 AM  
Anonymous Anonyme said...

superbe photo ! bel hommage !

9:23 AM  
Anonymous Anonyme said...

Les photos dans les églises sont toujours teintées d'une ambiance si particulière...ELle est belle cette photo.j'aime...

11:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

un hommage vraiment touchant
bonne soirée
bisous

6:52 PM  
Anonymous Anonyme said...

Belle image qui a su saisir tout le cérémoniel des curetons.

Au moment où vient d'être célébré le baptême du fils naturel médiatique d'une secte et d'une république.

Une promesse de plus ?

7:20 AM  
Blogger Dam said...

à tous, merci de votre passage. Celui de l'abbé Pierre aura été long et marquant... "Il a essayé d'aimer"

10:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

on se croirait dans un film ;) bon timing!

6:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

Cette photo donne des frissons! Elle a un côté fantomatique... Bravo^^

3:05 PM  
Anonymous Anonyme said...

elaine : hélas ce fut la triste réalité !

elise : remise dans le contexte elle avait un côté rajeunissement (abbé pierre jeune !)

4:24 PM  

Publier un commentaire

<< Home