13.5.08

Sans père il manquait de repères



Le Hohneck, Vosges
St Cyr sur Mer, Var.
© Dam F 2008
.

13 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Un sujet qui résonne drôlement ce soir avec (un pan de) ma vie...

11:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Splendide, ce survol au surplomb si profond, comme toujours.
Sans vouloir la ramener, ces deux photos font résonner l'écho d'une troisième, ici :
http://l-oeil-du-vent.over-blog.com/article-18864203.html

3:16 PM  
Blogger FD-Labaroline said...

Et sans mer, en montagne, de quoi manquons-nous ?!

3:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

et sans montagne, en mer, de quoi manquons nous ?

11:57 AM  
Blogger Lucie said...

Sans père on manque toujours d'une ombre sur l'immensité dévorante de la mer... Et l'on devient soi-même silhouette, ombre chinoise prête à disparaitre dans l'étendue du paysage.

1:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

2 magnifiques photos !
Belle soirée

8:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

Sans mère, il manquerait de mystère.

11:23 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le moment des confidences

le titre est bien choisi

a+
ps: j'ai eu envie de revenir car le site est sympa ;)

8:44 PM  
Anonymous Anonyme said...

Ligne frontière que l'horizon pour repère.

10:07 PM  
Anonymous Anonyme said...

les pères
tempèrent
et leur ombre
plane
au dessus
de l'horizon.

c'est toujours aussi
bien
ici

l'ombre, lalumière

le nord
transcendé.

j'aime en écho
d'immemory
flaner ici.

6:45 AM  
Anonymous Anonyme said...

Sans père on manque de repère.

Et...sans mère, comment prendre le large?
Sans attache, sans port où revenir?

9:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

de toute façon pour être il faut toujours au départ un (ou une) père (peu importe comment ça s'écrit ....

6:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

Toujours autant de poésie dans tes images...bravo c'est magnifique...

9:05 PM  

Publier un commentaire

<< Home